Emmanuel JOVELIN – Publications et conférences 2014/2015

Résumé conférence : mardi 2L2S

De la sociologie interactionniste à la sociologie de la reconnaissance

Dans mes travaux antérieurs, je me suis basé sur plusieurs approches théoriques et surtout la sociologie interactionniste et c’est tardivement que j’ai « rencontré» la théorie de la reconnaissance sociale, que je n’avais pas mobilisée au départ. La théorie de la reconnaissance mobilise un thème fondamental de la sociologie, celui des « pathologies sociales ». Dans cet exercice, je m’interroge également sur un point particulier et fondamental qui est celui de la re-construction d’une sociologie de la reconnaissance. La sociologie pour Axel Honneth est une réponse donnée à l’évolution des pathologies sociales, parce que je pense qu’elle prolonge le terrain de la philosophie sociale par des approches empiriques. En effet, avec la naissance de la sociologie, nous sommes entrés dans une autre forme de la théorie de la reconnaissance, telle qu’elle était impulsée par Fichte et Hegel. Je tente de montrer, à partir de mes différents travaux que la question du rapport de la sociologie à celle de la théorie de la reconnaissance est présente dans la pensée des plusieurs sociologues contemporains pour construire une sociologie de la reconnaissance.

Le projet sociologique est né d’une inquiétude sur la capacité d’intégration des sociétés modernes, les pères fondateurs se sont interrogés sur la nature de la société qui émerge et qui met les êtres humains sous la menace d’un effritement moral. Durkheim ira jusqu’à dire que les libertés individuelles et la division du travail « n’aboutissent qu’à livrer les consciences individuelles à leurs propres abîmes et ne sont pas suffisantes à créer de l’organicité sociale (1893). Mes travaux montrent que les jeunes issus de l’immigration, les jeunes sans domicile fixe, les mineurs isolés, les migrants âgés, les personnes prostituées, les clients de la prostitution, les proxénètes etc, vivent leur situation comme injuste. Cette expérience de l’injustice subie, exige réparation et demande à être reconnue. La théorie de la reconnaissance, telle que je l’aborde ici, rend compte des caractéristiques propres à l’expérience de l’injustice et à l’action politique des groupes précités et elle m’a semblé fertile à mobiliser parce qu’elle permet aujourd’hui de comprendre des problèmes sociaux et politiques fondamentaux et « que l’ensemble de nos rapports à autrui est traversé par des attentes de reconnaissance » (Honneth, 2000). Par contre, si la théorie de la reconnaissance reste un concept explicatif de désirs de reconnaissance non satisfaits, elle ne nous renseigne pas sur comment passer de « l’expérience négative à l’agir politique » (Voiroil, 2009) pour transformer la réalité que vivent ceux qui subissent le déni de reconnaissance. Or, l’agir politique est ce qui peut amener les sujets à passer d’une société de mépris (Honneth, 2000), d’une société indécente (Margalit, 1999) à une société juste et reconnaissante. C’est à l’analyse de cela que la sociologie de la reconnaissance devrait s’atteler, en lien avec la sociologie de l’intervention sociale, qui reste un champ de recherche à défricher.

Publication / Ouvrages :

Jovelin E. (dir.) ., La violence conjugale au Congo Brazzaville. De la tradition à la modernité, Ed. L’Harmattan, 2015 (avec E. Prieur)

Jovelin E. (dir.)., Les défis de la diversité. Enjeux épistémologiques, méthodologies et pratiques, Ed. L’harmattan, 2014 (Avec M. Vaatz-Laroussi, E.H. Riard, C. Gelinas (dir.)

Jovelin E., L’accompagnement social et sanitaire des personnes âgées immigrées, Hommes et migrations, 2015/1, n° 1309 (avec Valérie Wolff)

Jovelin E., L’accompagnement social des jeunes en errance en Grande Bretagne, Le sociographe, 2014/4, n° 48 (avec AF Dequiré, S. Toulotte)

Jovelin E., La jeunesse en errance dans l’histoire. Entre la potence et la pitié, Pensée plurielle, 2014/1, n° 35 (avec AF Déquiré)

Jovelin E., Le travail social en Europe. Quelles formations, quelles pratiques, quels modèles ?, VST, Vie Sociale et Traitements, 2014/2, n° 122

Jovelin E., « Ethnicicataions des rapports sociaux de la jeunesse immigrée », In P. Fantozzi, S. Garofallo, V. Fedele., Le sfide del multuculturalismo. Tra teorie et prasi, Ed. Rubbetino, 2015

Jovelin E., Contribution de Robert Castel au travail social. Le parcours singulier d’une pensée critique, ASH, Actualités Sociales Hebdomadaire, n° 2904, 3 avril, 2015 (Avec Marcel Jaeger)

Jovelin E., De la formation à la recherche en travail social, Revue française de service social, n° 252, janvier 2014

Jovelin E., La recherche en travail après la conférence de consensus, ASH, Actualités Sociales Hebdomadaire, n° 2860, 2014

Préfaces :

Costa E.F, Karkun, A., (Dir.), Développement social et interculturalité, Ed. L’harmattan, 2014 (Préface E. Jovelin postface C. Bolzman)

Benaissa H., Les centres éducatifs fermés. Entre logique pénitentiaire et logique éducative, Ed. du Cygne, 2015 (préface E. Jovelin)

Conférences / Colloques :

Jovelin E., D’une présence (im)possible au retour (im)possible. L’invisbilité sociale des personnes âgées immigrées (avec F. Mezzouj), Colloque international, Penser la question sociale e Europe, à partir d’expériences des pays émergents, les 10,11,12 juin 2015

Jovelin E., Mise en perspective du travail social en Europe, Séminaire internationale du travail social, Union des écoles du travail social d’Alsace, ESTES, Strasbourg, du 17 au 21 mars,

Jovelin E., Politique Sociale en France, Université de Barcelone, Faculté Perres tarres, 2mars 2015

Jovelin E., Travail social (et) international. Quels enjeux pour les pratiques, Université catholique de Lille/institut social, 1 avril 2014

Jovelin E., La recherche action, spring school, ERIS, Université d’Ostrava, République Tchèque, 16 avril 2014

Jovelin E., Le mirage du modèle français d’intégration, école d’été du master international des migrations, faculté de psychologie, université de Valencia, Espagne, juin 2014

Jovelin E. présidence de séance, identités, dimensions culturelles et religieuse et représentations sociales, Colloque de l’ARIC, Association Internationale pour la Recherche Interculturelle, Cognitions sociales et interculturalité, SFAX, Tunisie, 28 octobre 2014

Jovelin E., Présentation de la recherche action sur l’accompagnement des personnes âgées, journée d’études « Agir pour une transformation sociale, par la recherche, l’innovation et l’interculturalité, Colloque organisé dans le cadre des journées de valorisation de la recherche en travail social, Institut méditerranéen de formation et de recherche en travail social/IMF, Marseille, le 24 avril, 2015

Jovelin E., La recherche en travail social, Ministère des affaires sociales, de la solidarité et de l’action humanitaire, Brazzaville, Congo, 8 juillet 2014,

Jovelin E., Je suis charlie, je ne suis pas charlie, Université de Calabria, mars 2015

Jovelin E. ? Les enfants d’origine étrangère face au jihadisme, Université d’Eischstaett, Allemagne, mai 2015

Jovelin E., Migrations et ethnicisations, école d’été du master des migrations internationales, faculté de psychologie, université de Valencia, Espagne, du 21 au 24 juin, 2015

Jovelin E., Après Charlie, Quels enjeux pour le travail social ? Université catholique de Lille, 22 septembre 2015